• Moins de
    31 jours

  • Plus de
    31 jours

  • Plus de
    12 mois

La gestion des sinistres


La gestion d’un sinistre obéit à des règles techniques et à des procédures particulières.
 
Tout est naturellement décrit dans nos contrats, et un rappel est fait dans l’espace personnel de chacun de nos clients.
 
 
Voici un rappel rapide des points principaux :
 
  • un sinistre doit être déclaré dans des délais bien définis (en général 5 jours ouvrés, 2 jours en matière de vol).

  • la déclaration de sinistre doit être correctement formalisée :

    En matière de Dégâts des eaux un formulaire spécial, disponible dans l'espace client de nos assurés, doit être utilisé. Il doit être rempli par l’assuré et le voisin auteur ou victime de la fuite. Simultanément, la fuite doit être réparée; à défaut le dossier ne peut avancer.
    Nous sommes naturellement présents pour accompagner nos clients dans la marche à suivre auprès des parties concernées.


    Pour un Vol ou un Vandalisme, une plainte doit être déposée auprès de la Police et le Procès Verbal (PV) original doit nous être adressé par courrier en lettre recommandée avec Accusé de Réception. Précisément le PV est constitué du Récépissé de plainte et Compte rendu d'infraction initial. L'assuré doit joindre à ces documents:
    - une déclaration de sinistre sur papier libre détaillant les dates, circonstances et pertes
    - un état des pertes sous forme de liste nominative des objets dérobés. Les factures desdits objets seront à réunir afin que l'expert puisse évaluer le préjudice.

  • le dommage est ensuite évalué par un expert. Son rapport détermine ce qui doit être indemnisé et à qui.

    Dans certains cas (sinistre important, dommages modérés mais impliquant plus d’un assureur) l’expertise est organisée avec un caractère dit contradictoire c'est à dire que toutes parties concernées (locataire, propriétaire, syndic, assureurs) sont convoquées  à 21 jours.
    Ce délai incompressible donne à l'expertise son caractère opposable aux absents.
 
 
  • une fois l'évaluation réalisée et les responsabilités déterminées, le sinistre peut être indemnisé.
    Les indemnités sont généralement versées en 2 temps (1 indemnité immédiate à réception du rapport d’expertise, puis une indemnité différée à réception des justificatifs de travaux ou de remplacement des biens détériorés).

    Il faut admettre que le paiement de l'indemnité n'est pas toujours synonyme de clôture du sinistre. Par exemple en matière de dégâts des eaux, un temps de séchage conséquent peut également s’avérer nécessaire.

 
L’aboutissement d’un sinistre dépend grandement du sérieux de chacune des parties. La qualité du contrat est certes déterminante. Mais dans un immeuble collectif d'habitation, l'exécution d'un contrat d'assurance ne peut pleinement s'envisager sans la volonté commune des parties à gérer activement le dossier.


Vous pouvez compter sur notre équipe de spécialistes pour vous conseiller et vous accompagner en cas de sinistre.